Perspectives présidentielles

Nouvelles, vidéos et sermons du président de l'Église adventiste du septième jour

Profil

Ted N. C. Wilson a été élu en tant que président de l’Église adventiste du septième jour en juillet 2010, lors de la session de la Conférence générale, à Atlanta.

President of the Seventh-day Adventist Church

Ted Wilson est né à Takoma Park, au Maryland, le 10 mai 1950. Il est le fils de Neal C. Wilson, ancien président de l’Église adventiste mondiale, et d’Elinor E. Wilson. Une partie de son enfance s’est déroulée en Égypte. En 1974, Ted Wilson a débuté sa carrière en tant que pasteur au sein de la Fédération du Grand New York. En 1975, il a épousé Nancy Louise Vollmer Wilson, physiothérapeute. Le couple a trois filles : Emilie Louise, épouse du pasteur Kameron de Vasher ; Elizabeth Esther, épouse du pasteur David Wright ; et Catherine Anne, épouse du Dr Robert Renck. Les Wilson ont huit précieux petits-enfants. 

De 1976 à 1981, Ted Wilson a servi en tant que directeur adjoint, puis en tant que directeur du Ministère métropolitain à New York. Par la suite, il a servi au sein de la Division Afrique/Océan indien d’alors, domiciliée à Abidjan, en Côte d’Ivoire, jusqu’en 1990. Il y a occupé le poste de directeur de département, et plus tard, celui de secrétaire exécutif.

Après ce séjour en Afrique de l’Ouest, Ted Wilson a servi deux ans en tant que secrétaire associé au siège de l’Église mondiale, à Silver Spring, au Maryland (États-Unis). De 1992 à 1996, il a occupé le poste de président de la Division eurasienne à Moscou, en Russie.

Le pasteur Wilson est revenu aux États-Unis pour servir en tant que président de la Review and Herald Publishing Association, à Hagerstown, au Maryland, jusqu’à son élection en tant que vice-président de l’Église adventiste mondiale, en 2000. 

Ted Wilson, pasteur consacré, est titulaire d’un doctorat en philosophie en éducation religieuse de l’Université de New York, d’une maîtrise en théologie de l’Université Andrews, et d’une maîtrise en santé publique de la faculté de santé publique de l’Université de Loma Linda. Outre l’anglais, il parle français et quelque peu russe.